La pomme de terre, l’autre trésor inca

Dans la région de Cuzco, ville des Andes péruviennes perchée à 4 500 mètres d’altitude, on cultive la pomme de terre depuis 8 000 ans. Gardant cette tradition bien vivace, les Indiens Quechua en cultivent pas moins de trois mille variétés différentes ! Pour préserver cette activité, les petits paysans se sont organisés en association. Leur objectif : léguer à la postérité leurs techniques ancestrales. Non contents de veiller sur le maintien des diverses variétés, ils travaillent à en développer de nouvelles, plus résistantes. Car le changement climatique se ressent jusque dans les Andes et menace régulièrement l’ensemble des récoltes. Genaro Puma Pacco, l’un d’eux, tient le rôle respecté de « protecteur de la pomme de terre » : il est chargé de transmettre à ses pairs son vaste savoir, de la plantation à la récolte, accompagnée chaque année en mai d’une cérémonie dédiée à la « Pachamama », la terre-mère.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s