Avec ou sans toi

Maggi (89 ans) et Chunchee (68 ans) ont partagé durant quarante-cinq ans le même foyer. Elles y vivaient avec leur époux, décédé depuis longtemps. Une bigamie assumée, conséquence de l’énorme pression que la société sud-coréenne exerçait alors sur les femmes pour qu’elles donnent naissance à des garçons. Maggi ayant perdu ses deux fils et n’étant plus en âge de procréer, Chunchee, une compagne plus jeune, s’est alors installée à la maison, et a donné naissance aux petits mâles « requis ». Après la mort du chef de famille, Maggi et Chunchee ont continué de tout partager. Alors qu’elles vieillissent ensemble, l’aînée s’inquiète de l’avenir de sa cadette après sa disparition.

Pour son premier long-métrage documentaire, empreint d’une douce mélancolie, Hyuck-jee Park a suivi durant deux ans ces merveilleuses complices, dans le quotidien de leurs travaux aux champs comme dans l’intimité de leur relation.

Advertisements

Une réflexion sur “Avec ou sans toi

  1. J’ai beaucoup aimé. C’est la plus vieille qui se préoccupe de l’avenir de la seconde. Elle a l’air de dire qu’aucun de leurs enfants ne s’occupera d’elle plus tard. Elle a épargné pour qu’elle aille en maison de retraite après sa mort. Je pensais qu’en Asie on avait un peu plus le respect des anciens.

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s