Graines de rebelles

En plein débat sur l’avenir de l’agriculture, la disparition des petites exploitations, la culture du rendement à tout prix et l’industrialisation du secteur, quelques rebelles se battent avec énergie pour la diversité des semences, la liberté de les échanger et de les cultiver. Depuis un siècle, les trois quarts des fruits, légumes et céréales ont disparu au profit de graines à fort rendement vendues par de grands groupes semenciers qui les imposent un peu partout sur la planète.

Des paysans du monde entier se trouvent souvent contraints d’utiliser des variétés stériles de l’industrie agrochimique qui les obligent à racheter leurs semences tous les ans. La campagne “Semences sans Frontières” de l’association Kokopelli, réseau international d’échange de graines, s’est ainsi donné pour mission de « répondre à l’appel des communautés rurales des pays les plus pauvres, par l’envoi de semences biologiques de variétés potagères libres de droits et reproductibles ».

Advertisements

Une réflexion sur “Graines de rebelles

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :