Mexique: le crime de trop?

« Ya me canse ». « Je n’en peux plus » en espagnol. C’est devenu le cri de ralliement de la société mexicaine face à l’ultra-violence qui déchire le pays depuis presque huit ans maintenant.

Depuis sept ans, les violences au Mexique ont fait 100 000 morts et 25 000 disparus. Des villes ont chassé la police, corrompue et complice, pour créer des milices d’auto-défense.
Disparus depuis le 27 septembre après des affrontements avec la police, des étudiants ont été exécutés par des tueurs à gages qui sont passés aux aveux. Les déclarations des tueurs à gages donnent un coup de projecteur officiel sur l’infiltration de forces de police locales par les réseaux mafieux. La découverte de corps calcinés en cours d’identification bouleverse le Mexique.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s