Dans la peau de Kim Jong-Un

Le jeune dictateur coréen raconté… par lui-même. Servie par la verve de Karl Zéro, une satire jubilatoire d’un régime ubuesque réputé pour son hermétisme absolu.

Propulsé à la tête de la Corée du Nord fin 2011 sans être vraiment connu de son propre peuple, le trentenaire Kim Jong-un soulève aujourd’hui encore les mêmes questions : qui est-il vraiment ? Quelle personnalité se cache derrière l’opacité d’un régime aussi ubuesque ? Comme il l’avait fait avec Bush, Castro et Poutine dans les précédents épisodes de sa série Dans la peau de…, Karl Zéro apporte des éléments de réponse : « un social-traître petit-bourgeois » détestant le « formol totalitaire » dans lequel se complaît la Corée, « ce parc d’attractions d’une idéologie désuète« .

Le petit-fils du peuple
L’originalité de la série tient à ce que ces sentences définitives sont prononcées par… Kim Jong-un lui-même dans un monologue aussi fielleux qu’hilarant. Reprenant à son compte le procédé stalinien de l’autocritique publique, le film donne une voix au Moi sarcastique du débonnaire potentat, qui semble ne se faire aucune illusion sur le « job » dont il a hérité. Les révélations inouïes s’enchaînent (Kim Jong-un serait le fils de… son grand-père) et éclairent d’un jour très cru ce pays si proche de l’autocaricature. Très documenté et nourri d’archives inédites, Dans la peau de Kim Jong-un se regarde comme une jubilatoire leçon de géopolitique, entre biographie historique et pamphlet à l’humour dévastateur.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s