Nawal al Saadawi: La voix libre de l’Égypte

Un émouvant portrait de l’Égyptienne Nawal el Saadawi, 83 ans, écrivaine et infatigable militante pour les droits des femmes. Honnie par les intégristes religieux, elle continue à lutter pour une révolution des esprits en Égypte au lendemain des Printemps arabes.
C’est l’une des grandes figures féministes du monde arabe. L’Égyptienne Nawal al-Saadawi lutte depuis des décennies pour l’émancipation des femmes dans un pays aux coutumes misogynes. Issue d’une famille de neuf enfants, soumise à une éducation traditionnelle qui aurait dû la destiner à un mariage précoce, elle a pourtant la chance d’accéder aux études supérieures et de satisfaire son désir d’émancipation, chose inhabituelle pour une femme de sa génération. Luttant, par sa pratique de la médecine et ses écrits, contre l’excision systématique des petites filles, les violences domestiques et toute autre forme d’oppression, Nawal al-Saadawi est vite accusée d’inciter à la « rébellion contre les lois divines ». Elle est même emprisonnée en 1981 par le régime du président Anouar al-Sadate. Honnie par les intégristes religieux, elle continue à militer pour une révolution des esprits en Égypte au lendemain des Printemps arabes. Konstanze Burkard réalise un émouvant portrait de cette femme admirable rythmé par des extraits de ses mémoires.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s