Quelques miettes pour les pauvres

Palagummi Sainath est journaliste au quotidien « The Hindu ». Depuis plus de vingt ans, ce spécialiste des affaires rurales parcourt l’Inde à la rencontre d’agriculteurs en graves difficultés financières. Face aux prix de plus en plus élevés des exploitations, de nombreux paysans s’endettent. Les récoltes, aléatoires, ne remboursent plus l’achat des pesticides et des fertilisants. Les crédits s’accumulent, jusqu’à l’étranglement. Depuis 1997, plus de 200 000 agriculteurs se sont suicidés. Mais c’est aussi le silence des journaux qui révolte Sainath : « Les médias de ce pays connaissent la plus forte croissance au monde, ils ont toute liberté de s’exprimer, mais ils sont prisonniers du profit. »

De débats en collectes de fonds, ce documentaire suit le combat de ce lanceur d’alerte contre une «commercialisation prédatrice de la terre ». Au fil des années, le journaliste a rencontré les familles endeuillées de la région de Vidharba, frappée de plein fouet par la crise agricole. Comme cette jeune fille, dont le père s’est donné la mort. « On dépend entièrement de l’agriculture, on n’a rien d’autre, témoigne-t-elle. Alors, si les récoltes ne rapportent pas assez, forcément ça va mal. »

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s