Les nouveaux végétariens

Bien qu’encore marginal, le végétarisme gagne lentement en popularité. Ce régime semble de plus en plus être choisi dans une optique d’alimentation responsable. Il n’est plus à démontrer que notre type d’alimentation a un impact sur le réchauffement climatique et la déforestation.

Il devient maintenant simple de devenir végétarien, voire végétalien, dans la société actuelle, les alternatives ne manquant pas : saucisse de tofu, steak de blé, escalope de lupins, crevette d’algues, etc.

C’est dans les grandes métropoles que le changement de régime semble être le plus en vogue, les régions agricoles étant plus attachées à la cuisine traditionnelle. Cependant, il ne faut pas négliger l’apport des régions au végétarisme. Ces dernières, en plus d’apporter les ressources essentielles pour préparer de délicieux plats sans viande, ont la possibilité de s’opposer à l’agriculture de masse en basant leur agriculture sur des valeurs environnementales. Le végétarisme est donc un pas dans la bonne direction pour un monde plus serein, mais comme le rappelle Pierre Rabhi, Claude et Lydia Bourguignon, le respect de l’environnement dans l’agriculture est aussi essentiel. Le végétarisme biologique respectant la biodiversité des sols semble donc être la meilleure option.


Culture Documentée est sur Facebook, suivez notre page !

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s